Juin 202018
 

Diego Maradona, a été filmé cigare aux lèvres dans les tribunes alors qu’il assistait à la rencontre du Mondial 2018 entre l’Argentine et l’Islande à Moscou, ce samedi 16 juin. Fort critiqué pour avoir enfreint l’interdiction totale de fumer dans les stades, la légende du football mondial s’est excusée publiquement.

Après la rencontre, il a juré qu’il n’était pas au courant de cette réglementation. « Je le dis avec la main sur le cœur : j’ignorais qu’on ne pouvait pas fumer dans les stades. Je m’excuse auprès de tout le monde et auprès de l’organisation », a déclaré Maradona.

Plus important à ses yeux : des messages de soutien à la « Selecion Albiceleste » après ses débuts compliqués (1-1) dans ce Mondial.

Juin 122018
 

Les médias belges seraient-ils plus enclins à ouvrir les vrais débats ? LA radio-télévision belge francophone (RTBF) a diffusé une interview en direct de Guillaume Périgois, le directeur de Forest EU, à l’occasion de la soirée bruxelloise pour défendre les droits des fumeurs.

« Notre message est de laisser tranquilles les adultes qui veulent fumer, tout en étant conscients des risques liés au tabagisme. Laissons-les sans réglementation ni taxation excessives. C’est vraiment ça, notre message. Alors même qu’il y a une diminution de la consommation de tabac en Europe, on voit une sorte d’empilement et d’acharnement des législations sur ces gens, ce que nous trouvons vraiment regrettable et exagéré.

•• « On ne nie pas que le tabac est mauvais pour la santé, on ne nie pas que beaucoup de personnes ont une dépendance à la nicotine. Mais dans l’Union européenne, 26 % de gens fument et 20 % ont arrêté de fumer complètement. C’est donc possible (…) Il est normal de leur accorder une aide s’ils le désirent, mais sans empêcher les fumeurs de s’exprimer (…) Nous ne sommes pas pro-tabac et on ne promeut jamais l’usage de la cigarette. Si la santé est votre priorité numéro un, ne fumez pas ! Simplement, on est là pour les gens qui choisissent de fumer et qui ne veulent pas arrêter. »

•• Après l’interdiction de fumer sur les terrasses que combat l’association, « cela va finalement s’étendre à l’interdiction dans les parcs. Il y a beaucoup de lobbys anti-tabac qui veulent interdire de fumer sur les plages, dans les maisons. Certains veulent marcher vers une sorte de prohibition du tabac à partir de 2021. Ils l’ont dit, il y a deux mois, en Afrique du Sud. Il y a un dérapage complet. On monte une espèce de guerre entre les fumeurs et les non-fumeurs qui n’a pas raison d’être. On doit trouver une sorte de compromis raisonnable entre les deux. »

•• « Je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire à vouloir défendre 26 % de la population dans ses choix. Encore une fois, on prétend être une voix qui soutient les adultes qui sont conscients de leur choix et qui ne veulent pas arrêter de fumer. Donc … défendre une minorité quelques fois considérée comme des citoyens de seconde zone. »

Juin 062018
 

Forest EU(Freedom Organisation for the Right to Enjoy Smoking Tobacco), association européenne qui défend les droits des fumeurs , organise ce jeudi 7 juin à Bruxelles un événement festif sur une terrasse où sont bienvenus tous les adeptes du tabac fumé de façon responsable (voir Lmdt du 31 mai). 

•• L’événement n’est pas que festif et va servir à défendre la liberté de choix des fumeurs. « Nous ne sommes pas des pro-tabac et nous sommes conscients que fumer est mauvais pour la santé, mais des adultes doivent toujours pouvoir choisir », explique Guillaume Périgois, le directeur de Forest EU. Certaines mesures anti-tabac prises par l’Europe vont trop loin, critique Forest EU, qui estime que la réglementation n’a parfois plus rien à voir avec la santé. Lire la suite »

Juin 052018
 

Il s’agit d’un aéroport régional, soit. Le 76ème aéroport américain. Mais tout de même …

Jeudi dernier (ah bien oui, c’était la « Journée mondiale sans tabac ») « marquait le dernier jour de l’ouverture du fumoir intérieur de l’aéroport de Manchester-Boston (état du New Hampshire). Il ré-ouvrira ses portes d’ici six à huit semaines, le temps de le réaménager en espace pour animaux.

L’équivalent de 17 000 euros va être engagé afin de le mettre en règle par rapport à la réglementation fédérale obligeant les bâtiments de ce type à avoir un espace pour animaux, se situant après les contrôles de sécurité. Lire la suite »

Mar 312018
 

L’acteur et réalisateur Sean Penn était venu faire la promotion de son nouveau livre « Bob Honey who just do stuff », ce mardi 27 mars, sur le plateau de Stephen Colbert, animateur du très suivi « Late Show » sur CBS (vidéo).

Après avoir prévenu qu’il était encore sous l’emprise « d’un somnifère pris la veille pour dormir », Sean Penn a alors sorti sans discrétion une cigarette. Et de l’allumer en direct sous les caméras. Autant dire, l’horreur absolue aux États-Unis.

Le présentateur lui a d’abord tendu un cendrier (sorti miraculeusement de sous la table …) puis a tenté de le convaincre d’arrêter. Sans succès.
Sean Penn : « Mes parents fumaient quand j’étais enfant, donc ça me donne de bons souvenirs de sentir la fumée de cigarette … ».
L’animateur : « … mais nous avons envie que vous soyez là longtemps et c’est mauvais pour vous ! ».
Sean Penn : « C’est une sécurité d’emploi pour les oncologues », rétorque sobrement l’acteur.

Fin du dialogue sur le sujet, les protagonistes passant à autre chose.

Les réseaux sociaux ont chauffé. Alors que, visiblement, l’acteur fait des infidélités à la cigarette électronique qu’il affichait à la tribune d’une conférence « Clinton Global Initiative » en 2013.