Mai 192018
 

Jour J pour le royal wedding entre le Prince Harry et l’actrice Meghan Markle. Et le cadeau « made in France » d’Emmanuel Macron au prince a de quoi surprendre …

Il s’agit d’un briquet en or, d’un coupe-cigare, d’un stylo et de boutons de manchette, selon le tabloïd britannique The Daily Mail. Le tout dans un coffret contenant une plaque gravée « 007, au service de sa majesté ». Un clin d’oeil à James Bond, l’espion préféré du Prince.

Petit hic néanmoins. Peu avant son mariage, le Prince Harry avait annoncé arrêter de fumer, se moque The Daily Mail. À voir donc, si le briquet restera dans le coffret …

Deuxième hic qui passe mal pour les fumeurs français : le paquet de cigarettes « Macron » à 10 euros. Mais ça doit être plus noble de s’adonner au cigare, comme le pratique avec modération notre Président.

Mai 082018
 

Elle est très visible, cette campagne de communication, menée par la Mairie de Paris actuellement, parce que présente sur tous les camions-poubelle. Elle s’adresse aux fumeurs et, pour une fois, on ne les traite pas de gougnafiers.

Bien au contraire : on les remercie d’avoir jeté leurs mégots dans les poubelles installées à cet effet. Le texte exact, sur toute la longueur du camion-poubelle : « Merci. Vous avez éteint et jeté votre mégot dans l’une des 30 000 poubelles à votre disposition. Ensemble, rendons Paris plus propre. Paris.fr/propreté ». Lire la suite »

Oct 182017
 

Six Français sur dix applaudissent la hausse des prix du tabac, selon un sondage publié dans Les Échos du 17 octobre, et largement relayé par les médias « moutons de panurge ».

52 % estiment même que la mesure va « dans le sens de l’histoire ». Ouah ! Rien que ça. On a tout de même échappé au H majuscule.

Ne soyons pas étonnés de ces résultats « proches du plébiscite ». Un panel – de 992 personnes adultes – représentatif des sympathisants des courants ou partis politiques. On ignore, là-dedans, si les fumeurs sont particulièrement pris en compte.

Ensuite, les sondés s’emmêlent les pinceaux. 72 % pensent que la mesure est surtout motivée pour des raisons financières, plutôt que pour la santé publique 27 % (là, ils ont tout compris). En même temps, 91 % estiment que cela va booster les achats dans les pays frontaliers et 88 % la contrebande. C’est donc cela, le sens de l’histoire : en faire rentrer le moins possible dans les caisses de l’État au profit du marché parallèle.

Comme le paquet à 10 euros, le sondage est un costard taillé « sur mesure » par et pour Emmanuel Macron. Commentaire de Gaël Sliman, président d’Odoxa : « ce dernier profite que deux Français sur trois ne soient pas fumeurs pour bénéficier d’un fort soutien dans l’opinion sur une mesure qui consistera à prélever plus d’argent aux contribuables », mais pas de leur poche. Sympa ! Lire la suite »

Sep 052017
 

La polémique sur la tolérance « de zones fumeurs dans les enceintes des lycées face au risque terroriste » a rebondi … comme l’an passé.  Il aura suffi d’une réunion de réflexion au ministère de l’Éducation nationale sur le sujet pour que les associations anti-tabac s’empressent de crier au scandale dans les médias.

On aura entendu donc tout le week-end un grand déballage d’hypocrisies et de contradictions, face à un vrai cas de conscience et à une double réalité … Si le nombre de fumeurs jeunes en France ne baisse pas (et certainement pas grâce aux discours hargneux des anti-tabac), celui des terroristes non plus. Lire la suite »

Sep 012017
 

Jeanne Moreau chantait le « tourbillon de la vie ». Notre nouveau président et son gouvernement « à la botte » nous emballent dans leur tourbillon du « on ne fait pas les choses en cent jours » mais nous assènent, dès le 1er janvier 2018, une hausse de la CSG de 1,7 point pour tous (sans contrepartie immédiate sur les charges sociales) et une hausse de 1 euro sur le prix du tabac ! 

On est endroit de penser que leur empathie va plutôt au portefeuille des citoyens … lesquels d’ailleurs les sanctionnent dans les sondages.

De toute façon, un Président qui vous dit « je crois en la reconstruction d’un héroïsme politique pour atteindre ce qui est compris comme impossible » … on peut s’en méfier.

Que notre jeune Président puisse souhaiter « que la génération à naître soit une génération sans tabac » pendant sa campagne électorale, c’est de bonne guerre. Mais qu’Emmanuel Macron dans son vent de « transformation profonde » utilise la recette, vieille comme Hérode, … du prix, c’est franchement décevant, pas moderne, ni sympa pour le fumeur adulte, responsable et qui ne va pas s’approvisionner à Barbès ou à Andorre. Pas encore.

Sophie Adriano