Avr 212018
 

J’y crois pas.

L’autre jour, je regarde Jupiter qui écrase aux points ses deux challengers (Plenel, Bourdin) sur ce ring de boxe qu’est devenue la scène médiatique, désormais.

Et j’entends le président nous assurer tranquillement que la fiscalité n’augmenterait pas en France durant son quinquennat.

Bonne nouvelle pour 13 millions de fumeurs adultes et responsables ? Bonne nouvelle pour 13 millions de contribuables qui s’acquittent d’une sur-fiscalité chaque fois qu’ils achètent leur paquet chez un buraliste ?

Tu parles, Charles ! Ou plutôt … Emmanuel.

Avec cette histoire de paquet 10 euros. On vient de s’essuyer une augmentation de + 14 % en mars. L’année prochaine, ce sera + 12,5 %. Et en 2020, on se prendra + 11 %.

À part cela, il n’y aura pas d’augmentation de la fiscalité. 13 millions de fumeurs, sur-fiscalisés … qui ne comptent pas. Personne pour le rappeler.

Bourdin, t’as oublié ton cigare ? Et Plenel, t’as oublié la grande époque où tu enchaînais les cigares ?

Jo Bazizin

Avr 062018
 

En Autriche, le gouvernement a pris courageusement position en faveur de « zones fumeurs » dans les bars et restaurants. Le Parlement a validé la décision le 22 mars dernier.

Une brèche s’est-elle ouverte ? Oui, pour le directeur de Forest EU – association européenne de défense des droits des fumeurs responsables et des non-fumeurs tolérants – qui signe, dans Contrepoints, un plaidoyer pour une révision des lois d’interdiction de fumer. Extraits.

•• « L’Europe est réputée pour son approche tolérante et décontractée de la vie. Nous sommes fiers de notre sens de la nuance et de notre volonté de compromis. Il est donc alarmant de constater le pouvoir croissant des militants antitabac et leur volonté inébranlable de « dénormaliser » les fumeurs, comme ils disent. En particulier, leurs efforts visant à empêcher les gens de fumer en public – et maintenant de plus en plus en privé – sont de plus en plus inquiétants (…) On peut se demander où tout cela finira. Quand verra-t-on des policiers frapper à votre porte pour vérifier que vous ne buvez ou ne fumez pas devant vos enfants ? Lire la suite »

Mar 022018
 

Et ce sont, bien entendu les fumeurs qui en sont les victimes : trop passives, toujours trop passives …

Selon un article édifiant des Échos (1er mars), la hausse des prix d’hier, c’est près de 500 millions de recettes fiscales en plus pour l’État, plus exactement pour la Sécurité sociale. Alors que la reprise économique commence à combler le déficit … C’est bien une opération haro sur le pouvoir d’achat des fumeurs.

Évidemment, on les culpabilise avec l’argument rabâché : le tabagisme, c’est la « première » cause de mortalité évitable et donc, forcément, des dépenses de santé. Nos ministres des Comptes publics et de la Santé ont donc préféré insister sur les implications pour la santé publique, avec « une nouvelle étape franchie pour la prévention de l’entrée dans le tabagisme et [l’incitation] des fumeurs à s’arrêter de fumer ». Mais silence radio sur le remplissage des caisses de l’État. Hypocrites.

Et le pouvoir d’achat dans tout ça ? Nos grands stratèges de la santé publique comptent bien sur le fait qu’on n’arrête pas franchement. C’est le « jeu de l’élastique ».

L’État se base dans ses calculs « sur une hypothèse d’élasticité prix de -0,75, à savoir qu’une hausse de 10 % du prix est censée se traduire par une baisse de 7,5 % des volumes vendus ». D’où les 500 millions dans les caisses de la Sécu. Lire la suite »

Fév 252018
 

Eh oui ! C’est ce jeudi 1er mars que les étiquettes vont valser à la hausse. Quasi un euro pour certaines, 70 centimes pour d’autres. On est sur le chemin du paquet à dix euros dans deux ans.

Outre notre ras-le-bol du matraquage fiscal (et sur le tabac, et sur le reste), les fumeurs vont se taper une journée de rappel à la réalité : on nous prend pour des « c … ».

Après avoir fait la queue derrière les joueurs de grattage et de cochage (qui vous bousculent au cas où ils rateraient la fortune du siècle !), le fumeur va découvrir le nouveau prix de son paquet au moment du passage en caisse … « Ah, il manque un euro ! », va nous réclamer le buraliste qui n’aura même pas pris la peine d’expliquer quoi que ce soit. « Ah, mais vous vous êtes trompé dans le rendu-monnaie ! » va constater le client une fois de plus sous-informé. Lire la suite »

Fév 132018
 

Journaliste et écrivain, Hugues Serraf est monté au créneau, sur Atlantico.fr ce dimanche 11 février, contre « l’argumentation à la logique fallacieuse » (sophisme) développée par le Comité national contre le Tabagisme (CNCT) derrière son coup médiatique du « filtergate ». 

 « On croyait déjà savoir que la cigarette était mauvaise pour la santé. Ou du moins croyait-on déjà le savoir en collectionnant les paquets nouvelle norme tapissés d’avertissements sanitaires tous plus effrayants les uns que les autres, voire en accompagnant ses amis fumeurs au cimetière, mais voici qu’une terrible info nous parvient : la cigarette est en fait « très mauvaise » pour la santé.

 Selon le Comité national contre le Tabagisme (CNCT), qui vient de déposer plainte contre eux, les fabricants de tabac tricheraient en effet sur les quantités de nicotine et de goudrons absorbés par les poumons de leurs clients et il faudrait au minimum doubler les valeurs officielles pour s’approcher de la réalité …

Le CNCT est bien sûr dans son rôle en assignant les quatre multinationales susceptibles de se livrer à ces vilaines pratiques, mais il y a tout de même quelque chose d’intriguant dans l’indignation plus large que suscite cette affaire. Lire la suite »