Avr 132018
 

Valeurs Actuelles (édition du 5 avril) a repris la phrase attribuée au président Pompidou pour enfourcher la thématique des « interdictions, contraintes et obligations délirantes » qui pèsent sur nos concitoyens.

Le chapitre « Défense de fumer ! » est traité de la façon suivante :

•• « 8 euros en 2018, 9 euros en 2019, 10 euros en 2020 … À raison d’un euro par an, le prix de vos Gauloises et de vos Marlboro ne cesse d’ augmenter. Les objectifs de santé publique, toujours, sont là pour nous faire avaler la pilule : il s’agit bien de faire baisser les ventes légales de paquets de tabac » de 10 à 15 % cette année ».

•• « Les paquets neutres affichant de pénibles images, mis en place depuis 2017, n’ont pourtant eu qu’un effet marginal sur les ventes comme toutes les lois comportementales pourtant innombrables : plus de publicité pour les marques de cigarettes, interdiction de fumer dans les lieux publics, suppression des espaces fumeurs, gommage du tabac sur les affiches …

•• « En novembre, lla ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’était même posé la question de sa présence au cinéma, « qui valorise la pratique », avant de reculer sous la polémique. Couper au montage la pipe de Maigret ou la cigarette de de Jacques Tati n’est peut-être qu’une question de temps.

•• « Même la cigarette électronique, pourtant présentée par plusieurs scientifiques comme une solution alternative au tabac, a été prohibée dans de nombreux lieux publics. De leur côté, le trafic et la consommation de drogues se portent comme un charme. »

Avr 062018
 

En Autriche, le gouvernement a pris courageusement position en faveur de « zones fumeurs » dans les bars et restaurants. Le Parlement a validé la décision le 22 mars dernier.

Une brèche s’est-elle ouverte ? Oui, pour le directeur de Forest EU – association européenne de défense des droits des fumeurs responsables et des non-fumeurs tolérants – qui signe, dans Contrepoints, un plaidoyer pour une révision des lois d’interdiction de fumer. Extraits.

•• « L’Europe est réputée pour son approche tolérante et décontractée de la vie. Nous sommes fiers de notre sens de la nuance et de notre volonté de compromis. Il est donc alarmant de constater le pouvoir croissant des militants antitabac et leur volonté inébranlable de « dénormaliser » les fumeurs, comme ils disent. En particulier, leurs efforts visant à empêcher les gens de fumer en public – et maintenant de plus en plus en privé – sont de plus en plus inquiétants (…) On peut se demander où tout cela finira. Quand verra-t-on des policiers frapper à votre porte pour vérifier que vous ne buvez ou ne fumez pas devant vos enfants ? Lire la suite »

Fév 252018
 

Eh oui ! C’est ce jeudi 1er mars que les étiquettes vont valser à la hausse. Quasi un euro pour certaines, 70 centimes pour d’autres. On est sur le chemin du paquet à dix euros dans deux ans.

Outre notre ras-le-bol du matraquage fiscal (et sur le tabac, et sur le reste), les fumeurs vont se taper une journée de rappel à la réalité : on nous prend pour des « c … ».

Après avoir fait la queue derrière les joueurs de grattage et de cochage (qui vous bousculent au cas où ils rateraient la fortune du siècle !), le fumeur va découvrir le nouveau prix de son paquet au moment du passage en caisse … « Ah, il manque un euro ! », va nous réclamer le buraliste qui n’aura même pas pris la peine d’expliquer quoi que ce soit. « Ah, mais vous vous êtes trompé dans le rendu-monnaie ! » va constater le client une fois de plus sous-informé. Lire la suite »

Jan 012018
 

Quelle merveilleuse histoire de résistance nous apporte la détermination d’associations contre la mainmise de certaines grandes puissances. Avec cette histoire d’obsolescence programmée.

Apple (tout comme Epson) a tenté et a reculé en s’excusant. Eh bien, nous fumeurs, cela nous ouvre une voie pour enfin « gueuler ».

Les fumeurs vont acheter leur paquet de cigarettes (ou leur blague de tabac à rouler), tout honteux à force de stigmatisation … Le produit est, fortement taxé soit, mais légal.

Et on a droit à quoi en tant que consommateur ? Un paquet sans marque, sans indications de composition … Au goût qui a évolué … Et quand on l’achète chez un buraliste français, même pas de conseil, ni de ticket de caisse. On se moque des fumeurs.

On va devoir affronter une hausse de taxes, disproportionnée par rapport d’autres risques sanitaires, comme la pollution. Et on devrait encore se taire … Alors que le buraliste de proximité va continuer à borner le paquet sur sa caisse informatisée, sans regarder le client et en lui demandant pour la énième fois quelle est sa marque préférée. Lire la suite »

Juil 302017
 

« Ne plus mettre les informations liées aux goudrons, nicotine sur les paquets… qui pourraient faire croire au fumeur qu’une marque de cigarettes est moins nocive qu’une autre ». Quand je lis cela, je suis écœurée que nos gouvernants nous infantilisent comme cela. Nous, fumeurs, savons pertinemment que fumer est mauvais pour la santé.

• Mais qui donc nous a vendu des produits dérivés du tabac, cigarettes manufacturées, à l’origine ? C’est bien l’État, non ?

Nul besoin d’images de débiles mentaux qui soufflent la fumée dans la figure de leur bébé (waouh, ma préférée celle là !) Qui ferait cela ? Nous sommes dont tous irresponsables, bêtes et devons être sérieusement remis en place par nos gouvernants …

Je veux bien que l’on fasse en sorte que les prochaines générations ne soient plus tentées, autant que nous, de commencer à fumer. Les images sur les paquets étaient suffisantes pour cela, ainsi qu’un prix sérieusement prohibitif. Mais là, ne pas savoir … pour un produit que l’on achète (au prix fort), ce qu’il contient (pourtant on nous le vend bien), c’est vraiment honteux, même de la part de nos pseudos-dirigeants.

• Alors soit, paquet neutre d’accord … débile, mais OK. 

Mais quand je vois tous ces commentaires de fumeurs qui trouvent que leurs clopes ont changé à ce point de goût … ce n’est pas seulement psychologique ! Paquet neutre ne voulait pas dire que l’on pouvait, par la même occasion, foutre tout et n’importe quoi dans les clopes !!

Déjà le tabac 100% donc sans additifs … il a vite été interdit de l’écrire sur les paquets, et ce dans tous les pays de l’UE ! Encore une fois…pour ne pas que l’on croie que certain(e)s cigarettes/tabacs sont moins nocifs que d’autres ! Mais si nous, NOUS désirons fumer uniquement du tabac ? Sans additifs, n’est-ce pas malgré tout moins nocif et surtout moins addictif ?  Je pense que si. Lire la suite »