Oct 082018
 

Une rubrique pratique afin d’éviter de tomber sous la coupe des hygiénistes pourfendeurs d’atteinte à la liberté individuelle. Le site seloger.com répond clairement : non, un propriétaire ne peut pas vous interdire de fumer dans son appartement.

•• S’il est précisé dans l’annonce que le locataire doit être non-fumeur, pas de panique. Nous ne sommes pas aux États-Unis. Conformément à la loi du 6 juillet 1989, toute clause d’un bail de location qui viendrait interdire à un locataire de fumer chez lui serait considérée comme abusive. Et si vous avez déjà signé le bail, pas de stress : cette clause est réputée non écrite, c’est-à-dire qu’elle est « nulle et sans effet ». Bref, la loi ne prévoit aucune restriction à la consommation de tabac dans la sphère privée.

Pour info, serait tout aussi abusive une clause autorisant un propriétaire à entrer chez quand bon lui semble et sans en demander l’autorisation ou qui aurait un rapport avec votre orientation sexuelle, votre âge ou les personnes que vous recevez chez vous …

•• Après la liberté de fumer s’arrête là où commence celle des voisins …

Si rien n’empêche de fumer dans son logement, en revanche, en griller une dans les parties communes (escalier, hall d’entrée, etc.) n’est pas possible si le règlement intérieur le précise. De la même façon, si fumer à une fenêtre ou sur un balcon ne pourrait regarder que le fumeur, il faut veiller tout de même à ce que la fumée de cigarette n’incommode pas les voisins. Ces derniers pourraient être en droit d’invoquer un trouble anormal du voisinage et de prouver, constat d’huissier à l’appui, que votre tabagisme constitue une nuisance. A défaut de trouver une solution à l’amiable, le propriétaire peut aller jusqu’à formuler une demande auprès du juge afin de faire résilier un bail. Les mauvais coucheurs, ça existe …

•• Si une location revêt un caractère saisonnier, une clause peut stipuler qu’il est interdit d’y fumer, notamment pour des questions d’hygiène et de sécurité. Une retenue sur la caution pourra même être effectuée si le propriétaire se retrouve obligé d’engager des frais d’assainissement parce que l’appartement se transforme en wagon fumeur de la SNCF (mais si, souvenez-vous…).

Oct 032018
 

Les consommateurs ont beaucoup d’exigences à l’égard des institutions européennes, mais une question-clé doit vraiment être posée à ceux qui continuent d’avancer l’idée de la nécessité d’un paternalisme étatique de l’Union européenne. Par Bill Wirtz, analyste de politiques pour le Consumer Choice Center. Extraits d’une réflexion publiée dans La Tribune.

« Pour les « défenseurs de la santé publique » et les critiques de la mondialisation, notre liberté de choix est problématique, car ceux qui font un libre choix choisiront inévitablement des choses que les autres n’aiment pas. Au fil des années, les institutions de l’Union européenne (UE) ont montré le même niveau de méfiance à l’égard de l’individu.

•• À la fin du 20e siècle, il semblait évident que nos modes de vie n’étaient pas nécessairement les plus sains : nous buvions, fumions et mangions trop. Pour cette raison, les autorités et les politiciens se sont fiés au concept d’un consommateur éclairé : un consommateur informé est libre de prendre ses propres décisions, mais il doit être informé des dommages qu’il s’inflige par ses choix de consommation (…) Lire la suite »

Sep 192018
 

Enfin une réaction pleine de bon sens – énoncée par le président de la Fédération des parents d’élèves d’Yvetot (Seine-Maritime) dans Le Parisien – au cœur d’un débat médiatique de la rentrée : doit-on interdire aux parents de fumer devant les écoles ?

Symboliques ces arrêtés anti-clopes dégainés par certains édiles ?

Oui, parce qu’ils se comptent sur les doigts d’une main ces municipalités qui veulent régenter un espace à l’air libre devant les écoles, là où justement les fumeurs responsables s’interdisent d’en griller une.

Non, parce que l’expérience a déjà prouvé que ce type de mesure « tape-à-l’œil » est rapidement contagieuse. Après Yvetot (12 000 habitants), Ouistreham (9 000 habitants), Kaltenhouse (2 000 habitants), c’est la ville de Bordeaux qui s’y met avec ses 105 écoles. Et alors que le maire Alain Juppé a estimé lui-même que « les parents le faisaient rarement ». Lire la suite »

Sep 022018
 

On a commencé à en débattre cet été. Et ce n’est qu’un début. Va-t-on vers de nouvelles restrictions des espaces où il est possible de fumer ?

•• Récemment, une spécialiste de la lutte contre le tabagisme annonçait la nouvelle formule amenant à avoir un véritable impact sur le tabagisme, d’après elle : « l’augmentation franche et régulière du tabac et le fait de promouvoir de plus en plus d’endroits sans tabac ».

•• Cet été, on aura entendu parler, comme tous les ans, de plages sans tabac. Des dispositions généralement bien acceptées tant par les non-fumeurs que par les fumeurs adultes et responsables.  Sachant que la mesure est loin d’être généralisée, les municipalités ayant des soucis d’autre nature avec leur plage. Lire la suite »

Août 192018
 

Dans un numéro du Parisien de la semaine dernière (le 14 août), un toubib (pneumologue à La Pitié- Salpêtrière), Alexandre Duguet, a préconisé l’interdiction de la cigarette sur les terrasses, avec un certain écho médiatique … (on est au mois d’août).

Fort pertinemment, dans les « Grandes Gueules » de RMC, le « GG éducateur » Étienne Liebig s’est enflammé. Pour répliquer.

« Avec de telles lois, nous sommes en train de détruire le peu de relations humaines encore présentes.

« Aujourd’hui, si quelqu’un est gêné par la cigarette, il le dit. Comme un fumeur peut s’empêcher de ne pas fumer à côté d’un petit gamin. Que ce soit sur une terrasse ou partout. Demain, si fumer en terrasse est interdit, les gens ne se parleront plus.

« Arrêtons de tout foutre en l’air !  On ne peut pas tout gérer par l’interdiction. Faisons appel à la responsabilité ».