Août 012018
 

Après un premier volume « La même tribu », sorti à l’automne 2017, Eddy Mitchell est de retour avec un nouvel opus : « La même tribu, volume 2 ». Dans lequel de nouveaux artistes viennent se joindre au crooner de 76 ans pour reprendre en duo ses plus grands titres. 

Interrogé par Gala, Eddy Mitchell s’est confié sur la singularité de sa voix. Une voix reconnaissable entre mille : « c’est parce que je fume ».

Avec l’âge … il avait bien décidé de faire une croix sur son paquet de cigarettes, mais il a vite été contraint de reprendre : « j’avais une voix très fluette, on aurait dit Patrick Bruel enfant »

Juil 242018
 

Pour Laetitia Strauch-Bonart, responsable éditoriale de Phébé – la veille d’idées internationale créée par Le Point – les déclarations médiatiques d’Agnès Buzyn, genre « le tabac c’est has been », sont loin d’être anodines. Non seulement, elles confirment que le tabac est une affaire de classe, mais dénotent un glissement pervers, et de plus en plus répandu, des questions sanitaires vers les questions morales.

Pourquoi une affaire de classe ? « Contrairement à ce que laisse penser la ministre, le tabac est loin d’être « has been » pour un grand nombre de Français. Actuellement, plus d’un tiers des personnes aux revenus les plus faibles fument tous les jours. Il est difficile de croire que la ministre ignore ces faits – c’est pourquoi, involontairement, ses propos sont teintés d’une forme de mépris de classe ».

•• « Mais ce mépris va plus loin : considérer comme elle le fait le tabac comme ringard ne revient pas seulement à cibler plus ou moins consciemment un groupe social, c’est aussi s’en prendre aux fumeurs non pas en termes sanitaires, mais moraux. Remarquons le transfert de sens : inciter autrui à ne pas fumer, hier, se faisait exclusivement au nom de la santé.

« Aujourd’hui, notamment en raison des découvertes scientifiques des effets néfastes du tabagisme passif, la cigarette est traitée comme une pratique immorale. Les fumeurs sont ostracisés, leurs images censurées, les objets ou lieux touchés par la fumée considérés comme contaminés … Autant de comportements emblématiques de la morale. Lire la suite »

Juil 012018
 

« Nous sommes 13 millions de fumeurs adultes et responsables » n’a rien contre la vape … d’autant que la plupart des vapoteurs sont des fumeurs en France : les vapofumeurs. Et qu’après tout chacun aspire ce qui lui plait.

Cependant, on aura remarqué, hélas, que le 100 % vapoteur est le premier à nous stigmatiser. Et qu’il est un tantinet arrogant. C’est pourquoi ce billet du magazine M du Monde – dans la série des Post et Postures sur les réseaux sociaux de ce mois de juin – va nous apporter une petite revanche.

« Sur Instagram, le porno est interdit, mais il existe des millions de hashtags dérivés du #porn, la plupart étant fantaisistes. Un paradoxe distrayant qui laisse s’exprimer plus de 9 millions d’adeptes du #vapeporn. 

« Ces accros à la vaporette ne sont pas peu fiers de ce qu’ils portent à la bouche toute la journée. Ils traitent leur instrument avec autant de satisfaction bravache que s’il s’agissait d’une voiture de course. Mieux qu’une Ferrari, la vaporette produit des fumées qu’il est possible d’expulser de manière artistique dans un jet blanc et vaporeux. Faire des volutes, le plus ample possible, est sujet de fierté, voire de compétitions par clichés Instagram interposés.  Lire la suite »

Juin 262018
 

Le porte-parole du Gouvernement, Benjamin Griveaux, vient d’arrêter de fumer. Un scoop … de Paris Match.

Ceci, après plusieurs tentatives infructueuses ; « cette fois, je me suis fait patcher », explique le quadra prêt à toute anecdote pour qu’on parle de lui. Comme tout politique. En 59 jours d’arrêt, il a comptabilisé 1 150 cigarettes en moins. Il fumait bien son paquet, le bougre.

Agnès Buzyn, qui le soutient, doit faire aussi ses comptes : un de plus qui a rejoint le million de fumeurs qui ont stoppé… miraculeusement en un an.

Benjamin Griveaux n’a pas suivi la méthode de sa collègue aux Transports. Élisabeth Borne vapote, même à l’Assemblée nationale. Et son e-cig ne la quitte pas en Conseil des ministres (en mode éteint, sûrement). Reste qu’elle n’a pas réussi à complètement enfumer les cheminots.

Il paraît que le Sébastien va se lancer dans la conquête de la ville de Paris aux élections municipales de 2020. Espérons qu’il ne va pas intégrer dans son programme « Paris sans tabac ». Genre réflexe de rage de repenti …

Qu’il tienne plutôt compte de nos souhaits de modestes fumeurs, adultes et responsables.  Nous, Parisiens fumeurs ou non-fumeurs, réclamons des cendriers, beaucoup de vrais cendriers.

La mère déchaînée.

Juin 062018
 

« Je témoigne » répond un lecteur du site « Nous sommes 13 millions de fumeurs adultes et responsables » en commentaire de l’un de nos articles (lien).

« En effet, j’ai arrêté de fumer des cigarettes vendues en France depuis l’arrivée des paquets neutres. Car elles n’ont plus le même goût qu’avant.

« Ça va faire un an et demi que j’ai arrêté. Maintenant je les achète à l’étranger.

« Donc effectivement, j’entre dans les statistiques des fumeurs qui ont arrêté » (sic).