Oct 222020
 

« C’est un beauf qui veut qu’on le laisse fumer, conduire son gros 4×4 et chasser », voilà comment un macroniste de gauche décrivait de façon peu amène Éric Dupond-Moretti, en septembre dernier dans La Dépêche

Le nouveau Garde des Sceaux d’Emmanuel Macron l’assume … Et la cigarette est l’une de ces passions à laquelle il tient tout particulièrement.

Fumeur depuis de nombreuses années, l’actuel ministre de la Justice et ancien avocat n’a d’ailleurs pas hésité dans le passé à contourner quelque peu la loi pour assouvir son besoin de nicotine. Dans un article paru il y a deux semaines, Le Point dévoile ainsi une anecdote qui en dit long …

Il y a quelques années, celui qui était alors un ténor du barreau visitait régulièrement le bureau du juge d’instruction Gilbert Thiel au Palais de Justice de Paris. Pour des tractations légales ? Que nenni ! Lire la suite »

Juil 132020
 

Puisque l’on est appelé à payer le tabac de plus en plus cher (pas plus d’une cartouche quand on va revenir de l’étranger … pour sauver ce brave et cher soldat buraliste), on se console comme on peut.

Et de feuilleter avec plaisir le dernier numéro de Paris-Match, fleuron de ce qui reste de grande presse en France, où l’intérêt de certaines belles signatures est toujours rehaussé par des photos-choc (celles-là nous vont bien au teint ) entre glamour, souvent, et pathétiques, souvent aussi. Les reflets de la vie, telle qu’elle est, telle qu’on l’aime.

En tout cas, heureux de se retrouver avec des fumeurs complices au fil de ces pages.

•• La grande Catherine Deneuve, convalescente, qui s’affiche avec sa cigarette en couverture. Et à l’intérieur : avec une cigarette électronique, en bas de chez elle; puis en terrasse, lors de « son rituel matinal : café, cigarette » précise, avec une sobriété rare, la légende photo. Lire la suite »

Mai 152020
 

Il y a moins d’une semaine la porte-parole du Gouvernement, Sibeth Ndiaye, était prise en flagrant délit, cigarette au bec dans son bureau de l’Élysée, par BFMTV.

L’hebdomadaire Le Point, dans un récit des huit dernières semaines du couple exécutif Macron / Philippe, nous dévoile une anecdote que l’on n’oubliera pas. Le contexte : un après-dîner de travail de la majorité, mercredi 4 mars, dans le jardin d’hiver de l’Élysée …

« Là seulement, un verre de whisky ou un ballon de cognac à la main, on desserre la cravate, on se détend un peu. Ce sont encore les jours heureux. Le Premier ministre s’autorise une imitation de Jacques Chirac. Le président, qui aime bien plaisanter, trait de caractère qu’on lui connaît peu, se marre. Exceptionnellement, il s’accorde même une cigarette – Brigitte n’est pas là. Philippe fume avec lui. « Et Philippe Grangeon (un conseiller, ndlr) tape des clopes à tout le monde ! » dit en souriant l’un des happy few ».

Nov 102019
 

« Souvenirs, souvenirs … » Tel est le titre du dernier livre de Catherine Nay, figure du journalisme politique. Nous y avons repéré l’anecdote suivante (extrait).

Ayant appris que Jacques Chirac avait arrêté de fumer après son échec à la présidentielle (de 1988, ndlr), lui qui grillait Winston sur Winston (les cigarettes de Georges Pompidou »), je l’en félicitai : « vous devez vous sentir mieux, non ?

« Pas du tout ! Ça ne m’a rien fait » s’était-il esclaffé, « la cigarette ne me manque pas, mon souffle n’est pas meilleur et pour le poumpoum ça ne va pas mieux. En plus, figurez-vous que ma femme et ma fille ont mis des semaines avant de s’en apercevoir. » … « Là, je saisissais qu’il était vraiment déprimé (sic) ».

Juin 262018
 

Le porte-parole du Gouvernement, Benjamin Griveaux, vient d’arrêter de fumer. Un scoop … de Paris Match.

Ceci, après plusieurs tentatives infructueuses ; « cette fois, je me suis fait patcher », explique le quadra prêt à toute anecdote pour qu’on parle de lui. Comme tout politique. En 59 jours d’arrêt, il a comptabilisé 1 150 cigarettes en moins. Il fumait bien son paquet, le bougre.

Agnès Buzyn, qui le soutient, doit faire aussi ses comptes : un de plus qui a rejoint le million de fumeurs qui ont stoppé… miraculeusement en un an.

Benjamin Griveaux n’a pas suivi la méthode de sa collègue aux Transports. Élisabeth Borne vapote, même à l’Assemblée nationale. Et son e-cig ne la quitte pas en Conseil des ministres (en mode éteint, sûrement). Reste qu’elle n’a pas réussi à complètement enfumer les cheminots.

Il paraît que le Sébastien va se lancer dans la conquête de la ville de Paris aux élections municipales de 2020. Espérons qu’il ne va pas intégrer dans son programme « Paris sans tabac ». Genre réflexe de rage de repenti …

Qu’il tienne plutôt compte de nos souhaits de modestes fumeurs, adultes et responsables.  Nous, Parisiens fumeurs ou non-fumeurs, réclamons des cendriers, beaucoup de vrais cendriers.

La mère déchaînée.