Nov 102019
 

« Souvenirs, souvenirs … » Tel est le titre du dernier livre de Catherine Nay, figure du journalisme politique. Nous y avons repéré l’anecdote suivante (extrait).

Ayant appris que Jacques Chirac avait arrêté de fumer après son échec à la présidentielle (de 1988, ndlr), lui qui grillait Winston sur Winston (les cigarettes de Georges Pompidou »), je l’en félicitai : « vous devez vous sentir mieux, non ?

« Pas du tout ! Ça ne m’a rien fait » s’était-il esclaffé, « la cigarette ne me manque pas, mon souffle n’est pas meilleur et pour le poumpoum ça ne va pas mieux. En plus, figurez-vous que ma femme et ma fille ont mis des semaines avant de s’en apercevoir. » … « Là, je saisissais qu’il était vraiment déprimé (sic) ».

Juin 262018
 

Le porte-parole du Gouvernement, Benjamin Griveaux, vient d’arrêter de fumer. Un scoop … de Paris Match.

Ceci, après plusieurs tentatives infructueuses ; « cette fois, je me suis fait patcher », explique le quadra prêt à toute anecdote pour qu’on parle de lui. Comme tout politique. En 59 jours d’arrêt, il a comptabilisé 1 150 cigarettes en moins. Il fumait bien son paquet, le bougre.

Agnès Buzyn, qui le soutient, doit faire aussi ses comptes : un de plus qui a rejoint le million de fumeurs qui ont stoppé… miraculeusement en un an.

Benjamin Griveaux n’a pas suivi la méthode de sa collègue aux Transports. Élisabeth Borne vapote, même à l’Assemblée nationale. Et son e-cig ne la quitte pas en Conseil des ministres (en mode éteint, sûrement). Reste qu’elle n’a pas réussi à complètement enfumer les cheminots.

Il paraît que le Sébastien va se lancer dans la conquête de la ville de Paris aux élections municipales de 2020. Espérons qu’il ne va pas intégrer dans son programme « Paris sans tabac ». Genre réflexe de rage de repenti …

Qu’il tienne plutôt compte de nos souhaits de modestes fumeurs, adultes et responsables.  Nous, Parisiens fumeurs ou non-fumeurs, réclamons des cendriers, beaucoup de vrais cendriers.

La mère déchaînée.

Mar 222018
 

Depuis 2010, Vladimir Poutine mène une guerre contre le tabagisme en Russie. Très sportif, le chef de l’État a appelé ses ministres à arrêter de fumer et à montrer ainsi l’exemple. Mais, Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères depuis 14 ans, star et tsar de la diplomatie russe, en est-il un ? À l’occasion de ses 68 bougies, Sputnik France révèle quelques faits de ce fumeur militant. 

•• Alors ambassadeur russe à l’Onu au début des années 2000, il avait initié la révolte spontanée des accros à la cigarette au siège des Nations-unies. Appuyé par ses collègues fumeurs, il avait violemment réagi à la campagne anti-tabac menée par le secrétaire général Kofi Annan dans les locaux de l’Assemblée. Déclarant que la résidence n’était pas la propriété de M. Annan, Lavrov se déplaçait à travers le siège, cigarette et cendrier en mains.

•• Une vidéo sur Youtube nous fait revivre un échange entre le ministre et le président de la République Tchèque, Milos Zeman, lors d’un déplacement officiel à Moscou en mai 2017.  « Monsieur le ministre, vous fumez tout comme moi. Mais le président interdit toujours de fumer ». Et Vladimir Poutine de répondre (presque) timidement : « je ne le recommande pas ». Et Sergueï Lavrov de préciser « ce n’est pas tant monsieur le Président qui l’interdit mais la Douma de l’État ». Lire la suite »

Jan 072018
 

Étonnant ! Les anti-tabac n’ont pas encore vociféré contre le film – sorti cette semaine – « Les Heures sombres » dont l’affiche met en évidence un cigare fumant plutôt que le facies de Churchill.

Peut-être sont-ils intimidés par l’imposante personnalité de l’homme politique incarnée par l’acteur Gary Oldman et le contexte historique choisi par le synopsis.

Mais il aurait été difficile (pour ne pas dire absurde) de gommer les fameux cigares de Winston Churchill, tout comme le whisky entamé dès le petit-déjeuner.

Et pourtant le tournage doit les faire bouillonner de rage. Il était stipulé dans le contrat qu’il a signé qu’il devrait fumer des cigares, exactement comme l’ancien Premier ministre britannique avait l’habitude de le faire.

Il ne connaissait peut-être pas les quantités … 400 pour 58 jours de tournages. « On me donnait un cigare entamé aux trois-quarts et puis au fur et à mesure des prises il se consumait. Et l’accessoiriste me redonnait un nouveau cigare. Tout cela au cours des 10 à 12 prises par scène » a expliquait l’acteur dans les médias. Quoiqu’il en soit Gary Oldman est en lice pour les Oscars.

Juil 022017
 

C’est toute la différence entre une « ministricule » et une cheffe d’État. Marisol Touraine est rejetée dans les limbes à l’évocation du souvenir lumineux de Simone Veil.

Cette personnalité transcendante mérite l’hommage, montant de personnes de toutes conditions et de toutes générations, qui lui est rendu actuellement.

Ministre de la Santé, elle a élaboré et mis en place le tout premier plan global anti-tabagisme connu par notre pays. Basé sur la prévention et l’information, donc la double reconnaissance de la liberté et de la responsabilité individuelles.

Dans une interview de 1975, elle déclarait : « pour moi, la loi était un complément de la société, de la liberté et de la démocratie, de sorte que les gens soient informés.

« Dans notre esprit, les gens avaient le droit de fumer, nous n’avons jamais essayé de nous opposer à cette liberté. Il y a un devoir pour les politiques : faites-le, mais connaissez les risques ».