Fév 232021
 

Depuis la mi-janvier, les Milanais n’ont plus le droit de fumer en extérieur à moins de dix mètres d’une autre personne. Une règle qui horripile l’écrivain italien Antonio Scurati (connu en italie pour un livre à succès sur l’ascension de Mussolini).

Il explique pourquoi dans cette tribune du Corriere Della Sera fustigeant une « idéologie intégriste prônant une vie saine sur injonction de la loi ». Extraits …

•• « Je suis fumeur. Avant d’être fumeur, je suis une personne qui a des droits, un individu avec ses singularités, un être humain avec ses faiblesses et ses forces, ses quelques qualités et ses vices inextirpables, un citoyen libre d’une ville libre, ouverte, tolérante.

Le décret sur la qualité de l’air par lequel la ville de Milan prévoit d’interdire partout et à tout le monde de fumer en extérieur d’ici à 2025 est à mon sens et, comme son nom ne l’indique pas, étouffant, injuste, inutile. Non parce qu’il frappe les fumeurs, mais parce qu’il enfreint les droits de la personne, soumet l’individu à un contrôle abusif, porte atteinte à la liberté du citoyen et, surtout, parce qu’il se méprend totalement sur l’être humain.

•• « Partons des faits. Le fait n’est pas que, comme le prétend la propagande officielle, en verbalisant depuis le 19 janvier toute personne qui allume une cigarette à un arrêt de bus, dans un parc, un cimetière ou sur les gradins d’un stade, le chef-lieu de la région de Lombardie se soit engagé à devenir une « green city smoking free » Non, le fait est que l’air de la plaine du Pô est le plus pollué d’Europe (…)

Il est donc évident que, faute de pouvoir attaquer le problème à la racine, on choisit de se replier sur la bonne vieille tactique éprouvée du bouc émissaire. Face à l’entreprise colossale qui consisterait à mettre en œuvre une vraie « révolution verte » dans l’industrie, l’agriculture, les transports et [contre] le réchauffement, on préfère jeter l’opprobre sur le fumeur, montré du doigt comme agent propagateur.

•• « Une deuxième raison devrait inciter tout le monde – les fumeurs comme les non-fumeurs – à s’insurger contre cette idéologie intégriste prônant une vie saine sur injonction de la loi. Nous vivons dans un monde où de puissantes forces historiques font peser sur la liberté individuelle une pression de plus en plus suffocante. Quatre gigantesques multinationales « les Gafa » monopolisent désormais l’information, le commerce, les relations sociales, les biens de consommation culturelle. La sphère de vie individuelle laissée libre est aujourd’hui pratiquement réduite à néant. La pandémie de Covid-19 a encore aggravé cette crise sans précédent des prérogatives individuelles, autorisant les États libéraux à imposer des restrictions et des contraintes qu’aucune dictature n’avait jamais osé imposer. Les technocrates qui préparent la culture civique de demain devraient rendre sa place centrale à l’individu, et non la lui retirer.  Lire la suite »

Oct 222020
 

« C’est un beauf qui veut qu’on le laisse fumer, conduire son gros 4×4 et chasser », voilà comment un macroniste de gauche décrivait de façon peu amène Éric Dupond-Moretti, en septembre dernier dans La Dépêche

Le nouveau Garde des Sceaux d’Emmanuel Macron l’assume … Et la cigarette est l’une de ces passions à laquelle il tient tout particulièrement.

Fumeur depuis de nombreuses années, l’actuel ministre de la Justice et ancien avocat n’a d’ailleurs pas hésité dans le passé à contourner quelque peu la loi pour assouvir son besoin de nicotine. Dans un article paru il y a deux semaines, Le Point dévoile ainsi une anecdote qui en dit long …

Il y a quelques années, celui qui était alors un ténor du barreau visitait régulièrement le bureau du juge d’instruction Gilbert Thiel au Palais de Justice de Paris. Pour des tractations légales ? Que nenni ! Lire la suite »

Oct 062020
 

« Les filles en ont marre de la cigarette électronique et des minets qui vapotent de la banane … » Certaines révolutions silencieuses déplacent les lignes en douceur : ainsi, les ventes de pipes connaissent une croissance insolente, qui témoigne de l’émergence d’un nouveau dandysme, annonce Marianne dans sa dernière édition. Extraits. 

•• (…) Depuis quelques années, on sentait déjà le vent tourner, de plus en plus de femmes et de jeunes s’adonnent à l’art oublié de fumer la pipe, comme s’ils trouvaient dans cette activité solitaire une manière d’affirmer un style de vie, une philosophie.

La crise sanitaire a confirmé la tendance. « Pendant le confinement, comme les gens s’ennuyaient et avaient besoin de réconfort, les ventes de pipes ont littéralement explosé », assure Marie-Aurélie Favre, actuelle propriétaire de la (probablement / ndlr ) dernière boutique de France à fabriquer, vendre et réparer les pipes : « À la Pipe du Nord », boulevard de Magenta, à Paris. Lire la suite »

Sep 242020
 

Il aura fallu l’annonce de son départ du JT de 13 heures de TF1 (33 ans de succès) pour apprendre que le meilleur porte-parole de la France des régions et terroirs est fumeur.

À 70 ans, en pleine forme, c’est le confinement, le Covid-19 et sa femme qui l’ont convaincu … Pas d’arrêter de fumer mais le JT.

À l’époque, il reconnait qu’il disait à propos du coronavirus :  « si je l’attrape, je crève ».

•• Et de confirmer, dernièrement, dans la presse people : « ah oui, il se trouve que je suis fumeur, je n’ai pas peur de la mort, on va tous mourir, c’est pour ça que je n’ai jamais de plan de carrière ; je ne fixe pas de date, on ne sait pas ce qui se passe. 

« Le Covid, j’ai fait attention, on s’est enfermé complètement et avec ce contact quotidien avec les téléspectateurs, j’étais le journaliste encore plus proche des gens que d’habitude parce que je vivais la même chose qu’eux, certes avec un jardin, mais j’ai vécu ce confinement de l’intérieur et je le racontais un peu tous les jours et je comprenais les gens qui en avaient ras le bol de tourner en rond chez eux ».

•• À France Info, il a confié : « je suis en pleine forme mais quand on commence à avoir des problèmes de santé (un cancer dont il s’est remis ), on se dit qu’il ne faut pas attendre d’avoir moins la pêche. Et 70 ans, c’est peut-être le moment ! ».

De quoi, nous le rendre encore plus authentique et proche des Français !

Juil 132020
 

Puisque l’on est appelé à payer le tabac de plus en plus cher (pas plus d’une cartouche quand on va revenir de l’étranger … pour sauver ce brave et cher soldat buraliste), on se console comme on peut.

Et de feuilleter avec plaisir le dernier numéro de Paris-Match, fleuron de ce qui reste de grande presse en France, où l’intérêt de certaines belles signatures est toujours rehaussé par des photos-choc (celles-là nous vont bien au teint ) entre glamour, souvent, et pathétiques, souvent aussi. Les reflets de la vie, telle qu’elle est, telle qu’on l’aime.

En tout cas, heureux de se retrouver avec des fumeurs complices au fil de ces pages.

•• La grande Catherine Deneuve, convalescente, qui s’affiche avec sa cigarette en couverture. Et à l’intérieur : avec une cigarette électronique, en bas de chez elle; puis en terrasse, lors de « son rituel matinal : café, cigarette » précise, avec une sobriété rare, la légende photo. Lire la suite »