Mar 202019
 

Aéroports de Paris est sous les projecteurs avec le feu vert à sa privatisation. Il n’est pas question de prendre position, mais les fumeurs ont dû certainement constater une nette amélioration de leur traitement, visible au fur et à mesure des travaux de modernisation de CDG comme de Paris-Orly, désormais.

Il y a quelques années, seul le trottoir devant les bâtiments des aérogares organisait une zone fumeurs afin de canaliser les mégots, surtout. Puis on a vu apparaître des zones fumeurs dans l’enceinte, entre contrôle de sécurité et embarquement. Et pas des « cages » de verre, mais des « enceintes à l’air libre ».

Et pour prendre l’exemple de la transformation d’Orly, ce sont même plusieurs zones fumeurs qui sont proposées. Au départ comme à l’arrivée (à proximité de la livraison des bagages). Quand on fréquente ces espaces, on comprend aussi pourquoi : la pause-clope (ou vapotage) du personnel au sol. Les syndicats ont dû y contribuer … Imaginez le temps passé en contrôles …

Fév 242019
 

Amateur de Rabelais et de cigares, Mustapha Aït Larbi aime aussi prendre la plume (plutôt son clavier) pour s’insurger contre … presque tout, sur son blog de Médiapart. Ce qui l’intéresse, en priorité ? Les sujets où l’on cherche à manipuler l’opinion publique.

Et son dernier billet d’humeur porte sur les villes « sans tabac ». Soit la dernière « invention » pour expulser les fumeurs des rues, des parcs, des plages … On laisse à l’auteur la responsabilité de son « parler-cash ».

« La chasse au fumeur est ouverte. Il est de bon ton de le traquer, de le stigmatiserLes fumeurs sont devenus des pestiférés, des parias à mettre au ban de la société, tout juste bons à être jetés en pâture à la vindicte publique. 

« Certaines villes comme Saint-Malo, Nice etc. ont fait savoir qu’elles fermeraient des plages aux fumeurs, afin de faire un peu d’air aux non-fumeurs et aux enfants. Initiée par la Ligue contre le Cancer, qui rappelle que le tabac est responsable de 60 000 décès chaque année, cette tendance se propage. Et une chose est sûre : aller à son encontre peut coûter cher. En attendant, ils pourront toujours respirer les fumées des voitures, des usines, des centres d’incinérations, c’est toujours ça de gagné …

« Ce que ne dit pas le comité d’éthique, c’est que c’est faux. Ce sont les pollutions de toutes sortes qui sont responsables … Donc, commençez par vous débarrasser de vos voitures, de vos produits ménagers, de vos chauffages, de la nourriture industrielle, et les choses iront de mieux en mieux. J’avoue que je suis sympa de vous donner ce sage conseil. Savez -vous, tiens en passant, que le sucre industriel est plus dangereux que le tabac et l’alcool réunis pour votre corps ? Et si vous saviez tout le reste. Pauvres de vous …

« Nous ne pouvons plus fumer nulle part, et bientôt et les appartements et les rues aussi seront non-fumeur.

En fait, je fume quand même pratiquement partout, l’interdiction vous fabrique des génies, l’austérité fait penser c’est bien connu … Avant, il était possible de fumer partout quitte à enfumer les autres maintenant, c’est l’inverse, un terroriste en remplace un autre, et inutile de proposer de fumer le calumet de la paix, ces gens sont des terroristes, le seul moyen en fait, c’est de les ignorer. On ne combat pas des grands délirants, on se protège …

« Je terminerai par la convivialité qu’instaure le tabac. Je l’ai maintes fois vérifié, les seules personnes entretenant des relations entre elles à l’hôpital, sont les fumeurs. Ça vous fabrique aussi de belles histoires d’amour parfois ? Un petit cigare peut être ? »

Fév 042019
 

L’historien Emmanuel de Waresquiel a reçu fin janvier le prix des Deux Magots pour « Le temps de s’en apercevoir » (L’Iconoclaste).

Un texte autobiographique où le spécialiste de la Révolution française livre ses réflexions sur le temps présent … dont cette morale de bazar qui tente notamment d’étouffer sa passion pour le tabac. Sans détours. « Dans un nuage de fumée », un chapitre de six pages. Extraits.

« Je ne sais combien de paquets de cigarettes j’ai pu fumer en écrivant mes livres. J’en allume une entre deux paragraphes, comme si la prochaine idée aller sortir d’un nuage, tel le génie de la fable …

•• « À la fin des années 1990, quand je travaillais encore dans l’édition, j’allais tous les matins à mon bureau avec mon chien et mon paquet de cigarettes. Ce serait impensable (et interdit) aujourd’hui.

« Il faut beaucoup de temps pour établir les libertés. Il en faut très peu pour les supprimer. Il faut toute une vie pour grandir. L’État s’en moque. Il excelle à faire froidement de nous, du jour au lendemain, une bande de mineurs irresponsables …

•• « Les fumeurs sont entrés dans la catacombe. On les prend pour des morts-vivants. Des sous-hommesJ’avais déjà expérimenté cela aux États-Unis où on les tolérait encore au restaurant à l’époque du président Reagan, mais en les mettant systématiquement à côté de la porte des cabinets. Lire la suite »

Jan 292019
 

Faut-il ou non interdire la cigarette sur les terrasses des restaurants ? Cette question sera débattue, ce mercredi 30 janvier, à la Chambre des députés au Luxembourg, suite au dépôt de deux pétitions publiques … diamétralement opposées.

D’un côté, il y a les représentants de « Interdiction de fumer aux terrasses des restaurants », qui a obtenu 4 668 signatures validées. De l’autre côté, le camp « Pour conserver le droit de fumer aux terrasses des restaurants » qui compte 5 110 signatures validées. Lire la suite »

Jan 022019
 

Meilleurs vœux à tous les fumeurs, même si …

Profitez de votre bouffée, avant d’affronter de nouveaux obstacles à un plaisir que vous assumez de façon adulte et responsable.

•• Ce 1er janvier, la Marlboro est passée à 8,20 euros. Symbolique entrée en matière, avant la double salve de l’année : 50 centimes en mars, 50 centimes en novembre. Une quasi-obsession de la taxe qui en a révolté certains …

•• Car justement le fumeur peut se rebeller. Les temps sont chauds.

Un lecteur de Nous sommes 13 millions propose ainsi « qu’à la prochaine hausse tous les fumeurs devront faire l’effort (tout en le médiatisant) de faire des journées sans achat. Afin que celle-ci ne soit pas rentable. Ainsi nous prouverons qu’il s’agit bien d’un impôt déguisé, exactement comme la taxe carbone ».

•• Des gestes de protestation, il peut exister mille autres …  Lire la suite »