Avr 122020
 

Restez chez vous … Protégez vos proches … Pour l’instant, on survit … pour les chanceux et on se confine.

•• Et très égoïstement, les fumeurs ont échappé à la compréhensible rafale des restrictions. Les buralistes restent ouverts. Avec Agnès Buzyn, on aurait pu craindre le pire. Au moins, le nouveau ministre de la Santé est un médecin de terrain, compréhensif et non méprisant. Et en cette période dramatique, les fumeurs vont oublier le pan fiscal de la consommation de tabac.

•• À ce moment T de la pandémie, on voudrait remettre des « like » et « dislike ».

1- Chapeau aux buralistes

Ils sont ouverts à 80 %, encore plus à la campagne qu’en ville. Et dans ces rues désertes que nous traversons, avec notre attestation de déplacement dérogatoire, c’est bien souvent la seule enseigne « brillante ». Et globalement, on peut s’approvisionner sans problème. Même ceux qui fréquentaient auparavant certains pays frontaliers plus « discount ». Like …

2 – Les anti-tabac en ont encore rajouté « quinze tonnes » sur les fumeurs

C’est bien gentil de s’occuper des poumons affaiblis des fumeurs face aux risques du Covid-19. Sauf que là, ils en ont rajouté sur le risque de transmission des fumeurs et des vapoteurs. Osez avertir que « les nuages de fumée et de vape produits sont détectés jusqu’à 10 mètres autour de l’usager. Dès lors que ces nuages sont potentiellement contagieux, une telle distance de sécurité doit être respectée » … c’est trop ! Dislike … Lire la suite »

Fév 282020
 

En réponse au poncif médiatique du jour … « Le trafic de cigarettes, un business attractif à l’arrivée du paquet à dix euros »

Non, messieurs les journalistes … ce dimanche 1er mars, les Franciliens n’iront pas faire du « tourisme fiscal » à Saint-Denis, ni les autres week-ends. Même avec un paquet à 5 euros. Nous ne sommes pas des junkies.

•• C’est peut-être sympa en Andorre (il y a la montagne, la neige et d’autres produits attractifs par leur prix, …). Mais à Saint-Denis, non. Il faut vraiment être contraint d’y vivre pour y mettre les pieds.

Et, puis ce type de contrebande (comme à Barbès, comme dans la « petite couronne ») ne s’adresse pas au fumeur lambda : la « clientèle » c’est une population sans pouvoir d’achat qui continue de vivre avec le système D du bled. Tout comme les marchés, les petits commerces de ces quartiers de démunis perpétuant leurs modes de vie. Lire la suite »

Fév 182020
 

Après les mois « sans » (tabac, alcool), arrivent les mois « avec » (emmerdements) … Et l’arrivée d’un nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, n’y changera rien : il a été un fervent partisan du paquet neutre. 

•• Mars. C’est la dixième augmentation des prix du tabac depuis l’arrivée du président Macron. On ne devait pas franchir la barre des 10 euros avant novembre de cette année. Et patatras, un fabricant a anticipé pour les autres… La Marlboro, c’est le billet direct et oubliez la petite monnaie … Pratique et dur à la fois.

•• Mai. Terminées les cigarettes au menthol, une espèce désormais en voie de disparition. Elles seront interdites à la vente le 20 mai. Lire la suite »

Jan 122020
 

Gruni est un chroniqueur à l’esprit libre et indépendant. Il n’est pas du genre à céder au politiquement correct. Dans Agoravox, il signe une tribune contre les opérations « sans … », à l’instar du Mois sans Tabac.

Son titre ? : « Mois sans alcool et sans moi ! »

« Ras-le-bol du « Mois sans tabac » ou des 40 jours sans viande et maintenant du mois de janvier sans alcool :  le « Janvier sec ». Peut-être qu’un jour des écolos vous proposeront le mois sans relation sexuelle pour limiter la surpopulation de notre planète. Non, trop c’est trop, ça dégouline de moraline partout ! 

Mais non, mais non, vous n’avez rien compris vous dira-t-on, le but de l’opération n’est pas de culpabiliser le fumeur ou le buveur qui ne boit jamais d’eau sans pastis. Non, il n’est pas question de vous faire la leçon de morale ou de vous apprendre à bien penser comme les gens comme il faut. L’objectif recherché serait uniquement de nous aider à mener une vie plus saine … Sans blague ! Lire la suite »

Jan 062020
 

Quels vœux doit-t-on se souhaiter entre fumeurs adultes et responsables ?

Que, déjà, ceux d’entre nous qui ont décidé d’arrêter – ou de diminuer drastiquement leur consommation – y arrivent. Ils ont nos encouragements. Nous avons tous besoin de nous aider. Et que les autres, nous autres, nous puissions bénéficier de quelque respect. Et du droit de tout citoyen à l’information.

•• Respect à la personne et à son libre choix responsable. Respect concernant tout droit à consommer, en respectant les règles, un produit légal. Droit, aussi, à l’information sur ce que l’on consomme. Lire la suite »