Juin 152019
 

Ouf ! Édouard Philippe a décidé de nous oublier, pour le moment.

Il y a presque deux ans, il avait annoncé le paquet à dix euros dans son discours de politique générale. Lors du deuxième exercice, ce mercredi 12 juin, il a trouvé une autre cible de santé publique : l’obésité.

Remarquez, la ministre de la Santé a de quoi faire. Avec la déferlante de la nouvelle mobilité électrique (trottinette, vélo, …) et la montée en puissance de la livraison de repas (à domicile ou au bureau) on est loin du message sanitaire : « pratiquez une activité physique régulière ».

•• Ce n’est pas notre problème … Juste une remarque, sachant que la première étape de cette prévention passe par une obligation de l’étiquette alimentaire « Nutriscore ». C’est plus judicieux que des photos de mort de maladie cardio-vasculaire … et plus informatif. Une étiquette que réclament à cors et à cris les fumeurs.

•• Tiens, à propos de fumeurs, revenons aux statistiques délivrées lors de la dernière « Journée mondiale sans Tabac », le 31 mai dernier. Lire la suite »

Mar 182019
 

Les demandes polies de cigarettes – dans la rue ou même lors de soirées par exemple – se heurtent généralement à des grognements et des hochements de tête peu amènes. Il arrive même que les demandeurs soient généralement brocardés et traités de « mendiants » sur les forums en ligne.

C’est l’inverse en Russie. On n’achète pas un paquet de cigarettes uniquement pour son propre usage … Il faut s’attendre à le partager avec chaque Natacha ou Vladimir croisés dans la rue.

Ce genre de « mendiants » n’est pas considéré avec le même niveau de suspicion dans les rues de Russie. Il y a même un mot d’argot pour rendre la pratique plus cool : « стрелять сигареты » (« tirer des cigarettes »). Le site d’informations Russia Beyong explique pourquoi … Et ça nous change d’horizon. Lire la suite »

Mar 032019
 

Vous avez vu cela, vous ? On augmente d’un coup de 50 ou 60 centimes, un produit de consommation courante (encore à moins de 10 euros), que plusieurs millions de consommateurs vont acheter quasiment une fois par jour, et pas le moindre coup de grisou ?

Les buralistes ? Eux-mêmes, n’avaient pas vraiment l’air au courant. Les médias ? Quasiment pas un mot. Et une information relativement discrète dans un coin, le matin même.

Le prix du paquet de clopes aura augmenté de 50, voire 60 centimes d’euros, d’un coup, ce 1er mars. Sans que l’on entende bruisser, gronder, hurler le moindre groupe de fumeurs.

La résignation, le fatalisme … nouvelles addictions des fumeurs. C’est le silence des agneaux, ou quoi ?

Jo Bazizin

Fév 122019
 

L’artiste à l’éternel cigare sort un double CD et triple vynil, compilation de ses succès, sous ce titre.

Le Parisien a rencontré Jacques Dutronc dans sa retraite corse. Il reconnaît qu’il ne boit plus … mais fume toujours le cigare.

Les journalistes sont d’ailleurs attendus à la porte par l’artiste, un cigare à la main et le sourire aux lèvres.

Que fait-il à 75 ans de ses longues journées d’hiver ? « On est bien ici, mais les journées d’hiver sont parfois longues » avoue-t-il, « je ne suis pas un solitaire, contrairement à l’image qu’on me donne, j’aime bien voir du monde. Malheureusement, il y a un paquet de copains qui se sont absentés, Johnny, Villeret, Serge (ndlr : Gainsbourg) … Heureusement qu’il y a Eddy, Lindon, Daho … » Lire la suite »

Fév 042019
 

L’historien Emmanuel de Waresquiel a reçu fin janvier le prix des Deux Magots pour « Le temps de s’en apercevoir » (L’Iconoclaste).

Un texte autobiographique où le spécialiste de la Révolution française livre ses réflexions sur le temps présent … dont cette morale de bazar qui tente notamment d’étouffer sa passion pour le tabac. Sans détours. « Dans un nuage de fumée », un chapitre de six pages. Extraits.

« Je ne sais combien de paquets de cigarettes j’ai pu fumer en écrivant mes livres. J’en allume une entre deux paragraphes, comme si la prochaine idée aller sortir d’un nuage, tel le génie de la fable …

•• « À la fin des années 1990, quand je travaillais encore dans l’édition, j’allais tous les matins à mon bureau avec mon chien et mon paquet de cigarettes. Ce serait impensable (et interdit) aujourd’hui.

« Il faut beaucoup de temps pour établir les libertés. Il en faut très peu pour les supprimer. Il faut toute une vie pour grandir. L’État s’en moque. Il excelle à faire froidement de nous, du jour au lendemain, une bande de mineurs irresponsables …

•• « Les fumeurs sont entrés dans la catacombe. On les prend pour des morts-vivants. Des sous-hommesJ’avais déjà expérimenté cela aux États-Unis où on les tolérait encore au restaurant à l’époque du président Reagan, mais en les mettant systématiquement à côté de la porte des cabinets. Lire la suite »