Fév 062019
 

Il fallait l’inventer et le député démocrate Richard Creagan d’Hawaï (États-Unis) l’a fait ! 

Ce médecin ex-fumeur a soumis au Parlement local une proposition de loi visant à augmenter progressivement l’âge minimum pour acheter du tabac : 30 ans en 2020, 40 ans dès 2021, puis 50 ans en 2022 et 60 ans en 2023. À partir de 2024, il faudrait avoir au moins 100 ans.

Son objectif est qu’Hawaï devienne le premier État américain à interdire de fait sur son territoire toute vente de cigarettes, qu’il définit comme « l’invention la plus mortelle de toute l’histoire de l’humanité ». Le texte, soutenu par d’autres députés, devrait être entendu cette semaine par la commission santé du Parlement local.

De ce projet de loi délirant, sont exclus les cigarettes électroniques, les cigares et le tabac à chiquer, qu’il considère tous comme des alternatives plus sûres.

Et en plus, le député se montre ouvertement en faveur de la légalisation du cannabis, qu’il juge nettement moins addictif et dangereux pour la santé.

Jusqu’où vont certains délires …

Jan 292019
 

Faut-il ou non interdire la cigarette sur les terrasses des restaurants ? Cette question sera débattue, ce mercredi 30 janvier, à la Chambre des députés au Luxembourg, suite au dépôt de deux pétitions publiques … diamétralement opposées.

D’un côté, il y a les représentants de « Interdiction de fumer aux terrasses des restaurants », qui a obtenu 4 668 signatures validées. De l’autre côté, le camp « Pour conserver le droit de fumer aux terrasses des restaurants » qui compte 5 110 signatures validées. Lire la suite »

Sep 192018
 

Enfin une réaction pleine de bon sens – énoncée par le président de la Fédération des parents d’élèves d’Yvetot (Seine-Maritime) dans Le Parisien – au cœur d’un débat médiatique de la rentrée : doit-on interdire aux parents de fumer devant les écoles ?

Symboliques ces arrêtés anti-clopes dégainés par certains édiles ?

Oui, parce qu’ils se comptent sur les doigts d’une main ces municipalités qui veulent régenter un espace à l’air libre devant les écoles, là où justement les fumeurs responsables s’interdisent d’en griller une.

Non, parce que l’expérience a déjà prouvé que ce type de mesure « tape-à-l’œil » est rapidement contagieuse. Après Yvetot (12 000 habitants), Ouistreham (9 000 habitants), Kaltenhouse (2 000 habitants), c’est la ville de Bordeaux qui s’y met avec ses 105 écoles. Et alors que le maire Alain Juppé a estimé lui-même que « les parents le faisaient rarement ». Lire la suite »

Sep 022018
 

On a commencé à en débattre cet été. Et ce n’est qu’un début. Va-t-on vers de nouvelles restrictions des espaces où il est possible de fumer ?

•• Récemment, une spécialiste de la lutte contre le tabagisme annonçait la nouvelle formule amenant à avoir un véritable impact sur le tabagisme, d’après elle : « l’augmentation franche et régulière du tabac et le fait de promouvoir de plus en plus d’endroits sans tabac ».

•• Cet été, on aura entendu parler, comme tous les ans, de plages sans tabac. Des dispositions généralement bien acceptées tant par les non-fumeurs que par les fumeurs adultes et responsables.  Sachant que la mesure est loin d’être généralisée, les municipalités ayant des soucis d’autre nature avec leur plage. Lire la suite »

Août 202018
 

Les fake news de l’été n’auront abordé que les interdictions de fumer en plein air et les mégots … Mais en levant le voile, plusieurs municipalités se sont enfin décidées à engager des opérations « cendriers ». Et c’est cela qui est intelligent, pertinent, utile. 

Exemple à Cannes où six kilomètres de plage sont interdits au tabac ( y compris la chicha ). Sur les autres plages, la municipalité a distribué gratuitement 25 000 cendriers de poche.
Idem à Sanary (Var) : la municipalité a installé des cendriers aux accès et distribue des cendriers portables.
Re-idem à La Teste-de-Buch (Gironde) où 10 000 cendriers de plage ont été mis à disposition, cet été.

Comme quoi, opération propreté et acharnement anti-fumeurs peuvent être distingués.