Mar 182019
 

Les demandes polies de cigarettes – dans la rue ou même lors de soirées par exemple – se heurtent généralement à des grognements et des hochements de tête peu amènes. Il arrive même que les demandeurs soient généralement brocardés et traités de « mendiants » sur les forums en ligne.

C’est l’inverse en Russie. On n’achète pas un paquet de cigarettes uniquement pour son propre usage … Il faut s’attendre à le partager avec chaque Natacha ou Vladimir croisés dans la rue.

Ce genre de « mendiants » n’est pas considéré avec le même niveau de suspicion dans les rues de Russie. Il y a même un mot d’argot pour rendre la pratique plus cool : « стрелять сигареты » (« tirer des cigarettes »). Le site d’informations Russia Beyong explique pourquoi … Et ça nous change d’horizon. Lire la suite »

Fév 062019
 

Il fallait l’inventer et le député démocrate Richard Creagan d’Hawaï (États-Unis) l’a fait ! 

Ce médecin ex-fumeur a soumis au Parlement local une proposition de loi visant à augmenter progressivement l’âge minimum pour acheter du tabac : 30 ans en 2020, 40 ans dès 2021, puis 50 ans en 2022 et 60 ans en 2023. À partir de 2024, il faudrait avoir au moins 100 ans.

Son objectif est qu’Hawaï devienne le premier État américain à interdire de fait sur son territoire toute vente de cigarettes, qu’il définit comme « l’invention la plus mortelle de toute l’histoire de l’humanité ». Le texte, soutenu par d’autres députés, devrait être entendu cette semaine par la commission santé du Parlement local.

De ce projet de loi délirant, sont exclus les cigarettes électroniques, les cigares et le tabac à chiquer, qu’il considère tous comme des alternatives plus sûres. Et en plus, le député se montre ouvertement en faveur de la légalisation du cannabis, qu’il juge nettement moins addictif et dangereux pour la santé. Jusqu’où vont certains délires …

Jan 292019
 

Faut-il ou non interdire la cigarette sur les terrasses des restaurants ? Cette question sera débattue, ce mercredi 30 janvier, à la Chambre des députés au Luxembourg, suite au dépôt de deux pétitions publiques … diamétralement opposées.

D’un côté, il y a les représentants de « Interdiction de fumer aux terrasses des restaurants », qui a obtenu 4 668 signatures validées. De l’autre côté, le camp « Pour conserver le droit de fumer aux terrasses des restaurants » qui compte 5 110 signatures validées. Lire la suite »

Juin 202018
 

Diego Maradona, a été filmé cigare aux lèvres dans les tribunes alors qu’il assistait à la rencontre du Mondial 2018 entre l’Argentine et l’Islande à Moscou, ce samedi 16 juin. Fort critiqué pour avoir enfreint l’interdiction totale de fumer dans les stades, la légende du football mondial s’est excusée publiquement.

Après la rencontre, il a juré qu’il n’était pas au courant de cette réglementation. « Je le dis avec la main sur le cœur : j’ignorais qu’on ne pouvait pas fumer dans les stades. Je m’excuse auprès de tout le monde et auprès de l’organisation », a déclaré Maradona.

Plus important à ses yeux : des messages de soutien à la « Selecion Albiceleste » après ses débuts compliqués (1-1) dans ce Mondial.

Juin 122018
 

Les médias belges seraient-ils plus enclins à ouvrir les vrais débats ? LA radio-télévision belge francophone (RTBF) a diffusé une interview en direct de Guillaume Périgois, le directeur de Forest EU, à l’occasion de la soirée bruxelloise pour défendre les droits des fumeurs.

« Notre message est de laisser tranquilles les adultes qui veulent fumer, tout en étant conscients des risques liés au tabagisme. Laissons-les sans réglementation ni taxation excessives. C’est vraiment ça, notre message. Alors même qu’il y a une diminution de la consommation de tabac en Europe, on voit une sorte d’empilement et d’acharnement des législations sur ces gens, ce que nous trouvons vraiment regrettable et exagéré.

•• « On ne nie pas que le tabac est mauvais pour la santé, on ne nie pas que beaucoup de personnes ont une dépendance à la nicotine. Mais dans l’Union européenne, 26 % de gens fument et 20 % ont arrêté de fumer complètement. C’est donc possible (…) Il est normal de leur accorder une aide s’ils le désirent, mais sans empêcher les fumeurs de s’exprimer (…) Nous ne sommes pas pro-tabac et on ne promeut jamais l’usage de la cigarette. Si la santé est votre priorité numéro un, ne fumez pas ! Simplement, on est là pour les gens qui choisissent de fumer et qui ne veulent pas arrêter. »

•• Après l’interdiction de fumer sur les terrasses que combat l’association, « cela va finalement s’étendre à l’interdiction dans les parcs. Il y a beaucoup de lobbys anti-tabac qui veulent interdire de fumer sur les plages, dans les maisons. Certains veulent marcher vers une sorte de prohibition du tabac à partir de 2021. Ils l’ont dit, il y a deux mois, en Afrique du Sud. Il y a un dérapage complet. On monte une espèce de guerre entre les fumeurs et les non-fumeurs qui n’a pas raison d’être. On doit trouver une sorte de compromis raisonnable entre les deux. »

•• « Je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire à vouloir défendre 26 % de la population dans ses choix. Encore une fois, on prétend être une voix qui soutient les adultes qui sont conscients de leur choix et qui ne veulent pas arrêter de fumer. Donc … défendre une minorité quelques fois considérée comme des citoyens de seconde zone. »