Mai 312020
 

En cette Journée sans Tabac du 31 mai, nous ne résistons pas au plaisir de vous rapporter cet extrait d’un article du Monde (édition datée du 29 mai) sur l’écrivain (avocat et conseiller de Présidents de la République) François Sureau … lequel appartient à cette aristocratie des fumeurs que sont les fumeurs de pipe.

Fumeurs responsables et mesurés, s’il en est.

Extrait :

« La pipe de François Sureau finira par être aussi fameuse que celle de Magritte.

« Gamin, il voulait devenir écrivain, et est bientôt tombé sur une photo de Rimbaud avec une pipe en terre.  Il a couru s’en acheter une.

« Je n’avais rien vécu, je n’avais rien connu, rien à dire qui vaille, sourit le vieux jeune homme. Je voulais la panoplie de l’écrivain, et dans cette panoplie, il y avait la pipe. »

C’était pour lui une manière d’entrer dans le film, comme dans « La Rose pourpre du Cair » de Woody Allen. Il y est, désormais, avec « L’Or du Temps », son nouveau livre, où tous les hommes qu’il cite fument la pipe.

Mai 012020
 

On l’attendait avec impatience le billet de Gaspard Koenig quant à l’hypothèse de la « nicotine comme agent protecteur contre le coronavirus » … D’autant qu’on n’est débordé ni par les activités, ni par les penseurs non-conformistes en ce moment.

En bon pourfendeur de l’État nounou, il y invite l’État à la modestie « notamment dans ses prescriptions sur les conduites à tenir dans notre vie quotidienne ». Extraits issus de sa tribune hebdomadaire dans les Échos.

•• « Ma chère maman, qui fume depuis un bon demi-siècle et ne répond à mes admonestations que par un irréfutable « c’est ma vie », m’a triomphalement présenté la dernière trouvaille dans la lutte contre le coronavirus : la nicotine protégerait du Covid en empêchant le virus de se fixer sur les récepteurs des cellules (hypothèse formulée par le neurobiologiste Jean-Pierre Changeux). (…) Désormais, quand elle sort une cigarette, ma chère maman me lance : « je prends mon   médicament ».

•• « Imaginons un instant que ce remède inattendu soit efficace . Le ministre de la Santé, soucieux de montrer l’exemple, allumera une clope en pleine conférence de presse, comme autrefois Simone Veil. Lire la suite »

Mar 222020
 

Dure, dure, aussi … la vie de fumeurs en confinement.

Fumeurs adultes et responsables, on se doit d’être encore plus responsables alors que nous sommes tous des enfants devant cette grande trouille qui nous assaille collectivement. Il nous reste un bout de balcon, de jardin ou de trottoir le temps d’une petite promenade. Mais la polémique actuelle nous renvoie aussi à un certain mode de gestion de la santé publique. Lire la suite »

Jan 122020
 

Gruni est un chroniqueur à l’esprit libre et indépendant. Il n’est pas du genre à céder au politiquement correct. Dans Agoravox, il signe une tribune contre les opérations « sans … », à l’instar du Mois sans Tabac.

Son titre ? : « Mois sans alcool et sans moi ! »

« Ras-le-bol du « Mois sans tabac » ou des 40 jours sans viande et maintenant du mois de janvier sans alcool :  le « Janvier sec ». Peut-être qu’un jour des écolos vous proposeront le mois sans relation sexuelle pour limiter la surpopulation de notre planète. Non, trop c’est trop, ça dégouline de moraline partout ! 

Mais non, mais non, vous n’avez rien compris vous dira-t-on, le but de l’opération n’est pas de culpabiliser le fumeur ou le buveur qui ne boit jamais d’eau sans pastis. Non, il n’est pas question de vous faire la leçon de morale ou de vous apprendre à bien penser comme les gens comme il faut. L’objectif recherché serait uniquement de nous aider à mener une vie plus saine … Sans blague ! Lire la suite »

Déc 052019
 

Décidemment, l’Institut Molinari a beaucoup à dire en ce moment. Dans la page « Idées & Débats » des Échos (édition 29 novembre), Cécile Philippe, sa présidente, lance une nouvelle alerte sur la révolte fiscale. 

« Tout le monde se souvient de la stupeur des politiques face au mouvement des « Gilets jaunes » suscité par une hausse de la fiscalité des carburants, a priori indolore. Pourtant, les appels récents à la reprise de la trajectoire carbone ou le passage du paquet de cigarettes à 10 euros laissent à penser que toutes les leçons de cet épisode de révolte fiscale n’ont pas été tirées.

•• « La théorie fiscale standard considère que la fiscalité directe est beaucoup plus douloureuse que la fiscalité indirecte. Ainsi, l’impôt sur le revenu serait moins facilement consenti que des impôts indirects, comme la TVA ou les droits d’accises (…) Rentables et efficaces, ces derniers sont progressivement devenus une source majeure de financement des États providence de nos riches démocraties, comme l’a montré Junko Kato, professeure de sciences politiques à Tokyo. Lire la suite »