Juin 302019
 

Les médias lui attribuaient 80 cigarettes par jour … Finalement, selon ses aveux dans la presse italienne (La Nuova Riviera), il ne consomme que trois paquets par jour. 

À 60 ans, Maurizio Sarri ne fait rien comme les autres : coach vénéré (puis honni) à Naples après de longues années d’anonymat, ancien entraîneur de Chelsea, où il ne sera resté qu’une seule saison, le temps de remporter la Ligue Europa, le nouveau technicien de la Juventus Turin s’est livré sans détours sur sa consommation.

Nombreux sont les clichés de son époque napolitaine où un nuage de fumée blanche gravitait autour de sa tête pendant les matchs. Si l’habitude s’était perdue durant son année en Angleterre (il y est interdit de fumer dans les stades), elle pourrait reprendre à Turin, où il s’est engagé pour les trois prochaines saisons.

Prompt à souligner son abus – « c’est peut-être un peu trop » -, Maurizio Sarri ne compte pas imposer son addiction à ses nouveaux dirigeants : « je ne ressens pas spécialement le besoin de fumer durant les matchs mais c’est nécessaire quelques instants après ».

À Chelsea, Maurizio Sarri aurait pu bénéficier d’une salle spécifique dans les travées de Stamford Bridge. Mais le projet n’avait jamais été finalisé.

Mai 182019
 

Ça gueule dans le milieu de la compétition automobile. Le Comité national contre le Tabagisme a obtenu devant le juge des référés que le motos Ducati ne portent pas le slogan « Mission Winnow » de Philippe Morris. Un slogan sans visuel ne faisant ni allusion au tabac, ni au vapotage.

Exemple : le billet publié sur le site MotoServices concernant la dictature des « anti ». Extraits.

•• « Bon, que les choses soient claires, je n’ai pas touché une clope depuis quinze ou vingt ans. Mais j’ai été fumeur, mais je m’en suis débarrassé tout seul, pas eu besoin qu’on me prenne par la main.

« En France, comme toujours, les « anti » quelque chose sont des ayatollahs. Anti-tabac, anti-nucléaire, anti-bouchers, il y a des milliers d’exemples, tout ce qu’ils savent faire c’est prendre les gens pour des cons, pour des débiles auxquels il faut apprendre la vie selon leur vision et ce par la force. 

•• Donc le logo Winnow qui figure sur les Ducati (et les Ferrari en F1) sera interdit au Bugatti sous peine d’amende assez forte. Bien entendu, Claude Michy, le promoteur du GP n’y est pour rien, lui aussi est pris en otage par des mecs qui se croient revenus à la bonne époque de l’Inquisition. Il y a de la jeunesse au Mans, il faut la protéger contre elle-même de ses déviances.

« Bien sûr que Winnow est une marque de Philip Morris, mais ce n’est pas une marque de cigarettes ! Et oui, on fait interdire au nom de la loi anti-tabac un truc qui n’est pas du tabac ! Lumineux non ? Y’a-t-il honnêtement qui que ce soit, à part les ayatollahs sus cités, pour penser qu’un seul spectateur deviendra fumeur en regardant des Ducati ? Lire la suite »

Juin 202018
 

Diego Maradona, a été filmé cigare aux lèvres dans les tribunes alors qu’il assistait à la rencontre du Mondial 2018 entre l’Argentine et l’Islande à Moscou, ce samedi 16 juin. Fort critiqué pour avoir enfreint l’interdiction totale de fumer dans les stades, la légende du football mondial s’est excusée publiquement.

Après la rencontre, il a juré qu’il n’était pas au courant de cette réglementation. « Je le dis avec la main sur le cœur : j’ignorais qu’on ne pouvait pas fumer dans les stades. Je m’excuse auprès de tout le monde et auprès de l’organisation », a déclaré Maradona.

Plus important à ses yeux : des messages de soutien à la « Selecion Albiceleste » après ses débuts compliqués (1-1) dans ce Mondial.

Déc 232017
 

Avec cette température clémente, j’aime flâner dans les rues de nos villes, entre acheteurs croulant sous les cadeaux de Noël et travaux urbains … cette plaie que l’on rencontre absolument partout : dans toutes cités, il y a une ligne de bus écolo à faire passer ou un sens de circulation à inverser.

Bref, je regarde béatement les vitrines en fonction de mes centres d’intérêt.

Tiens, l’autre jour, je tombe, à Lille, sur un buraliste en train de se doter d’une vraie vitrine de Noël. Ça nous change. Chapeau à l’artiste. Si je puis me permettre, au titre de client assidu … exemple à suivre.

Une vitrine, on peut la décorer toute l’année. En la débarrassant du bordel actuel : ces affiches défraîchies, ces placards publicitaires frisant les limites de la ringardise sans jamais en sortir, ces cache-misères du commerce de proximité…

Tiens, hier soir, je me fais une séquence nostalgie en retrouvant, dans la vitrine du big-store de Peugeot sur les Champs Élysées, le bolide des sables avec lequel Vatanen avait remporté le 9ème Dakar.

Avec un célèbre sponsor pas neutre du tout. Sans des sponsors comme cela, il n’y aurait jamais eu de Dakar.

Et il y avait de l’actu pendant les fêtes, à ce moment-là.

Nov 182017
 

Le propre d’une grande gueule, c’est que ça finit toujours par manquer de la prudence la plus élémentaire.

On se souvient comment elle se payait les buralistes – sans oublier le « lobby du tabac » où elle mettait tout le monde dans le même sac – avec des propos outranciers. À la poissonnière. Quand elle n’était pas carrément désobligeante avec les fumeurs, à force de condescendance narquoise.

Il y a plus d’un an, elle avait attaqué la lésion du genou de Rafael Nadal en affirmant que les problèmes du champion étaient dus au dopage. Effet de balle facile et smash sans preuve (et on prêtera attention à l’interview de Rafael, paru dans Le Monde la semaine dernière, sur sa façon de jouer dans la douleur).

Eh bien, le tennisman ne s’est pas laissé faire. Il a mis ses menaces à exécution (voir NS 13 du 26 avril 2016) et a poursuivi l’ex-ministre devant le tribunal correctionnel de Paris. Où elle vient d’être condamnée à 10 000 euros de dommages et intérêts.