Mai 182019
 

Ça gueule dans le milieu de la compétition automobile. Le Comité national contre le Tabagisme a obtenu devant le juge des référés que le motos Ducati ne portent pas le slogan « Mission Winnow » de Philippe Morris. Un slogan sans visuel ne faisant ni allusion au tabac, ni au vapotage.

Exemple : le billet publié sur le site MotoServices concernant la dictature des « anti ». Extraits.

•• « Bon, que les choses soient claires, je n’ai pas touché une clope depuis quinze ou vingt ans. Mais j’ai été fumeur, mais je m’en suis débarrassé tout seul, pas eu besoin qu’on me prenne par la main.

« En France, comme toujours, les « anti » quelque chose sont des ayatollahs. Anti-tabac, anti-nucléaire, anti-bouchers, il y a des milliers d’exemples, tout ce qu’ils savent faire c’est prendre les gens pour des cons, pour des débiles auxquels il faut apprendre la vie selon leur vision et ce par la force. 

•• Donc le logo Winnow qui figure sur les Ducati (et les Ferrari en F1) sera interdit au Bugatti sous peine d’amende assez forte. Bien entendu, Claude Michy, le promoteur du GP n’y est pour rien, lui aussi est pris en otage par des mecs qui se croient revenus à la bonne époque de l’Inquisition. Il y a de la jeunesse au Mans, il faut la protéger contre elle-même de ses déviances.

« Bien sûr que Winnow est une marque de Philip Morris, mais ce n’est pas une marque de cigarettes ! Et oui, on fait interdire au nom de la loi anti-tabac un truc qui n’est pas du tabac ! Lumineux non ? Y’a-t-il honnêtement qui que ce soit, à part les ayatollahs sus cités, pour penser qu’un seul spectateur deviendra fumeur en regardant des Ducati ?

•• Je rappelle au passage que le tabac rapporte tellement de milliards à l’État que la cigarette est un produit légal, que l’on achète en payant au passage des taxes colossales qui transformeraient un banquier d’affaire en Gilet jaune ! Mais on n’en fait pas de pub (…) Lire la suite »

Mai 152019
 

On avait presque oublié qu’un ministre de la Santé puisse ne pas être dogmatique et échapper à l’idéologie hygiéniste.

Début mai, Silvi Listhaug, a été nommée ministre de la Santé du gouvernement de coalition norvégien. Cette jeune responsable du Parti du Progrès (libéral / conservateur) a déjà occupé des responsabilités gouvernementales et elle est connue pour son franc-parler.

Justement, elle vient de soulever la controverse en expliquant, à la radio nationale le 6 mai, sa conception de la liberté et du bien-être. Elle se dit fumeuse à l’occasion.

« La façon dont j’envisage la question de la Santé publique est très simple. Je ne compte pas incarner la police morale et je ne dirai pas aux gens comment ils doivent vivre leur vie. Mais je compte faciliter l’accès des citoyens à l’information afin qu’ils disposent d’une base pour faire leurs propres choix (…)

« Les gens devraient avoir le droit de fumer, de boire et de manger de la viande rouge autant qu’ils veulent. Les autorités peuvent vouloir les informer, mais je crois que les gens savent ce qui est bon pour eux et ne l’est pas.

« Beaucoup de fumeurs se sentent des parias. Ils ont presque le sentiment d’avoir à se cacher et je pense que c’est stupide. Même si fumer n’est pas bien parce que c’est nocif, les adultes ont à décider par eux-mêmes. »

Que du bon sens.

Avr 132019
 

Cette phrase d’Édouard Philippe – en pleine et laborieuse restitution des chiffres du Grand Débat national, lundi dernier (il faudra attendre le discours du Grand Chef pour savoir quelles décisions politiques vont sortir de ce Grand Bordel) – a de quoi nous faire sourire jaune.

Si l’on nous a imposé, ici en France, des prix officiels du tabac disproportionnés par rapport à la moyenne de nos moyens … c’est bien parce que l’on voulait « nous dire » d’arrêter de fumer. Oui ou non ? Et maintenant, le Premier ministre nous laisse entendre que le principe des taxes comportementales – il s’agit bien de cela – est à remettre en cause. Même s’il ne devait penser qu’au carburant, en l’occurrence. Mais chiche !

Et l’on reste confondu par la légèreté avec laquelle tout cela est traité. Encore un petit tour de Gilets Jaunes … et Agnès Buzyn va nous sortir une enquête sur le vrai impact de la sur-fiscalisation du tabac. Sur le plan comportemental. Je rêve …

Jo Bazizin