Mai 312020
 

En cette Journée sans Tabac du 31 mai, nous ne résistons pas au plaisir de vous rapporter cet extrait d’un article du Monde (édition datée du 29 mai) sur l’écrivain (avocat et conseiller de Présidents de la République) François Sureau … lequel appartient à cette aristocratie des fumeurs que sont les fumeurs de pipe.

Fumeurs responsables et mesurés, s’il en est.

Extrait :

« La pipe de François Sureau finira par être aussi fameuse que celle de Magritte.

« Gamin, il voulait devenir écrivain, et est bientôt tombé sur une photo de Rimbaud avec une pipe en terre.  Il a couru s’en acheter une.

« Je n’avais rien vécu, je n’avais rien connu, rien à dire qui vaille, sourit le vieux jeune homme. Je voulais la panoplie de l’écrivain, et dans cette panoplie, il y avait la pipe. »

C’était pour lui une manière d’entrer dans le film, comme dans « La Rose pourpre du Cair » de Woody Allen. Il y est, désormais, avec « L’Or du Temps », son nouveau livre, où tous les hommes qu’il cite fument la pipe.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)