Mai 312020
 

En cette Journée sans Tabac du 31 mai, nous ne résistons pas au plaisir de vous rapporter cet extrait d’un article du Monde (édition datée du 29 mai) sur l’écrivain (avocat et conseiller de Présidents de la République) François Sureau … lequel appartient à cette aristocratie des fumeurs que sont les fumeurs de pipe. Fumeurs responsables et mesurés, s’il en est.

Extrait … Lire la suite »

Juil 302016
 

Tintin-HaddockCinq chercheurs en génétique moléculaire et en infectiologie ont publié une étude très sérieuse sur les pépins médicaux accumulés par le compagnon de Tintin au cours de leurs aventures rocambolesques.

« Nous avons trouvé 225 événements conduisant à 249 soucis de santé », recensent les chercheurs dans les conclusions publiées le 21 juillet dans la revue Presse médicale. Le marin a connu 109 commotions cérébrales légères ou moyennes. Il a également perdu connaissance treize fois, dont quatre liées à des commotions cérébrales sévères, dont quatre autres survenues lors de décollages de fusée ou d’atterrissages dans l’album « On a marché sur la lune ».

En plus des traumatismes crâniens, le capitaine souffrirait d’une cirrhose alcoolique. Les chercheurs tintinophiles ont dénombré 21 états d’ivresse aiguë. Plus nombreux d’ailleurs au cours des premières aventures que par la suite. L’étude parle même d’une évolution sociale du personnage : « il passe progressivement d’un statut de capitaine de marine, alcoolique invétéré, à celui de châtelain, avec un alcoolisme plus mondain, mais est toujours resté un fumeur de pipe invétéré ». Lire la suite »

Juin 302016
 

PipeSortons des poncifs ! Le fumeur n’est pas l’« accro » qui ne pense qu’à aspirer sa clope sans savoir ce qu’il consomme. Par exemple, un club d’aficionados de cigares est plus proche d’une association de dégustation de grands vins. C’est pareil pour la pipe, qui organise traditionnellement en juin – depuis 44 ans dans la capitale de la pipe (Saint-Claude dans le Jura) – les championnats des fumeurs de pipe : celui de la lenteur.

Trois grammes de tabac en deux heures et trente minutes … c’est le record d’un messin qui a conservé son titre de champion de France et se retrouve classé 12ème à l’international. C’est ce que l’on peut appeler de la modération.

Alain Pungercar ne s’entraîne pas pour parvenir à cet exploit. À ce niveau, fumer n’est pas seulement un plaisir, c’est un sport cérébral intense qui demande une concentration sans faille, un sens de l’observation, une capacité d’analyse de l’évolution de la combustion. Lire la suite »