Déc 242017
 

Afin d’éviter que les repas de réveillon ne tournent au vinaigre sur certains sujets : prix du tabac, vaccins obligatoires, les forfaits de « post-stationnement (ex P.V.), écriture inclusive, etc. … quelques citations de et sur les fumeurs pour mettre de l’ambiance. 

« Aimer sans être aimée, c’est vouloir allumer une cigarette à une cigarette déjà éteinte. » George Sand

« La cigarette est la prière de notre temps. » Annie Leclerc

« Si j’avais à choisir entre une dernière femme et une dernière cigarette, je choisirais la cigarette : on la jette plus facilement ! » Serge Gainsbourg

« Je me demande ce que faisaient les gens après l’amour, avant l’invention de la cigarette. » Vassilis Alexakis

« Quand on allume une cigarette sur un quai de métro ou en attendant un bus, il arrive. » Loi de Murphy

« Chaque fois que tu allumeras une cigarette, médite. Ou bien tu fumeras moins, ou bien tu vas beaucoup méditer. » Louise Leblanc Lire la suite »

Avr 132017
 

Sans que nous nous en rendions compte, au nom de la chasse « aux mauvaises conduites comportementales sur le plan de la santé », on nous conditionne, on nous dicte notre façon de vivre et de jouir de la vie.

Bienvenue dans le monde du « Big Brother sanitaire ». Ou « Little Brother », si vous voulez. Une sorte de dictature comportementale où tout est vu par le petit bout de la lorgnette.

Tenez « Little Brother », c’est le titre du dernier bouquin de Raphaël Enthoven. Et l’autre jour, il en assurait la présentation (extrait) :
« Je voulais inscrire ce livre dans la façon dont la démocratie revisite la surveillance de 1984 (l’ouvrage d’Orwell / ndlr).
« D’où le titre Little Brother. C’est un despotisme sournois qui prend la forme de la tyrannie de la majorité.
« Ce qui est amusant, c’est de voir comment ce despotisme implicite infuse nos objets. Prenons un exemple. Quand LA BNF choisit une photo retouchée de Sartre (sans sa cigarette) pour le catalogue de l’expo qui lui était consacrée en 2005, on est en plein révisionnisme ».

Déc 042016
 

gotlib

Un clin d’œil au père de « Gai Luron », Marcel Gottlieb (de son vrai nom) parti à 82 ans.

Lui qui enchaînait les BD – entre Pilote et Dingodossiers – seul à sa table en fumant Marigny sur Marigny.

Sans oublier Superdupont, qui, par patriotisme économique, consomme trois paquets de Gauloises par jour afin de soutenir la Régie des Tabacs, mais les fume sans les allumer pour ne pas contrevenir à une campagne anti-tabac du ministère de la Santé.

Oct 152016
 

La petite fille à la cigaretteAdaptation graphique délirante (signée Sylvain-Moizie) d’un roman déjà kafkaïen, drôle et grinçant de Benoît Duteurtre (sorti en 2005 chez Fayard). « La petite fille à la cigarette » livre un regard très critique sur une société prise au piège de la surprotection de l’enfance, de la lutte contre le tabagisme, de la téléréalité poussée à l’extrême …

Dans un monde où la politique de l’enfant roi est devenue règle étatique, Benoît, le héros, se retrouve contraint de slalomer entre les marmots qui ont envahi, sur ordre du maire, son lieu de travail. Tout ce qui peut leur nuire est fermement prohibé et, par conséquent, plus question de fumer une seule cigarette et aucune exception ne sera tolérée !

Pour preuve, le cas de ce condamné à mort, Désiré Johnson, qui s’entête à exiger une dernière cigarette … avant son exécution. Une simple requête qui mène à un imbroglio judiciaire bloquant la procédure. Coincées dans le respect de la loi pour tous, les instances dirigeantes ne parviennent pas à trouver de parade. Et, la pression médiatique n’arrange pas l’affaire … Lire la suite »

Juil 302016
 

Tintin-HaddockCinq chercheurs en génétique moléculaire et en infectiologie ont publié une étude très sérieuse sur les pépins médicaux accumulés par le compagnon de Tintin au cours de leurs aventures rocambolesques.

« Nous avons trouvé 225 événements conduisant à 249 soucis de santé », recensent les chercheurs dans les conclusions publiées le 21 juillet dans la revue Presse médicale. Le marin a connu 109 commotions cérébrales légères ou moyennes. Il a également perdu connaissance treize fois, dont quatre liées à des commotions cérébrales sévères, dont quatre autres survenues lors de décollages de fusée ou d’atterrissages dans l’album « On a marché sur la lune ».

En plus des traumatismes crâniens, le capitaine souffrirait d’une cirrhose alcoolique. Les chercheurs tintinophiles ont dénombré 21 états d’ivresse aiguë. Plus nombreux d’ailleurs au cours des premières aventures que par la suite. L’étude parle même d’une évolution sociale du personnage : « il passe progressivement d’un statut de capitaine de marine, alcoolique invétéré, à celui de châtelain, avec un alcoolisme plus mondain, mais est toujours resté un fumeur de pipe invétéré ». Lire la suite »